[Archives] Le petit soupir



« Le Petit Soupir »

Spectacles de théâtre musical

Création du théâtre de la Manicle – 2001

L’histoire

« Le Petit Soupir » est le nom d’une maison posée au bord de l’eau, au bord de la mer… C’est aussi le nom d’une histoire écrite sur le fil de trois vies qui se chantent… Ces trois vies, dont une se fredonne dans le souvenir et les deux autres qui retrouvent, l’espace d’une journée, le bonheur des plaisirs d’enfants…

Dolly et Lila, toutes deux chanteuses, vont, au fil d’un jour retrouver, après des dizaines d’années d’oubli, leur histoire commune autour de Monsieur Marcel, chanteur d’opérette d’un autre temps…

Le spectacle

Le Petit Soupir est destiné à tous ceux qui ont envie d’écouter une histoire qui se chante, qui mêle savamment théâtre, chant (classique, contemporain et jazz) et art vidéo.

Nous avons voulu créer un spectacle répondant à l’exigence d’un public jeune, afin de réaliser un produit artistique de qualité qui considère l’enfant comme un spectateur à part entière.

IL parle de ce qui fait l’existence sur tout le panel des couleurs de la vie, sans oublier le noir et le blanc, et se frotte à ses réalités avec humour.

Scénographie

À la fois cabanes de plage et maisons d’habitation, le décor sans équivoque nous situe l’action. ”Trois maisons à pans de bois, aux volets bleus, verts et jaunes » . De vraies boîtes à bonheur. Car en plus, derrière, il y a la mer…

La musique

Le Petit Soupir donne une approche ludique et artistique de différents styles de musique chantée: le classique, l’opéra ou le jazz ou la comédie musicale.

C’est Bizet, Rossini, Mozart, qui se chantent et croisent leurs notes avec des refrains de Richard Rogers, Jerry Herman… Ainsi, c’est entre autres ”Carmen”, ”Les noces de Figaro” qui partagent autour d’un « Tea for two » et un « Over the Rainbow » les accents de « Hello Dolly ». Tout cela cohabite avec les sons de la vie courante qui rythment cette journée particulière d’une rue de bord de mer.

L’équipe

Pat Uttley : Lila

Tania Zolty : Dolly

Texte : Georges Vérin

Mise en scène : Georges Vérin

Assisté de David Stevens

Scénographie : Jérôme Le Goff

Conception lumières : Frédéric Lecoq

Régisseur : Romain Renault

 

La presse en parle…

Le Pays d'Auge
Le vendredi 28 décembre 2001. SAINT-MACLOU
Le « Théâtre de la Manicle » a joué son nouveau spectacle
Un « petit soupir inoubliable ! »

Difficile de rêver mieux pour fêter Noël qu’un spectacle comme celui auquel ont assisté les enfants du regroupement pédagogique Boulleville / Saint Maclou. Un spectacle musical proposé par le Théâtre de la Manicle, une troupe professionnelle havraise, qui sillonne les routes nationales et internationales tout au long de l’année.

Et c’est avec leur toute nouvelle production, « le Petit soupir » que Georges Vérin et son équipe sont venus à Saint Maclou. « Il était important de voir et comprendre comment les enfants allaient réagir à ce spectacle, tout récemment créé, et joué pour la première fois sous cette forme ici. C’est un spectacle qui a la particularité de réunir une chanteuse lyrique et une chanteuse de jazz autour d’une histoire, qui je l’espère a captivé les enfants » : notait l’auteur Georges Vérin, qui expliquait par ailleurs que cette pièce, bilingue, serait jouée en France et à l’étranger, sans doute plusieurs années durant.

C’est donc une primeur qu’ont réservée les responsables du « Théâtre de la Manicle » aux écoliers de Boulleville et Saint Maclou, et d’ailleurs la directrice Maryse Dupard ne se trompait pas : « c’est un spectacle vraiment magnifique qui a ravi les petits comme les grands » conclue la directrice, sous le charme comme l’ensemble du public présent.

 

 

Le Havre Libre
Mardi 20 novembre 2001
THÉÂTRE DE LA MANICLE
D’un « soupir », retrouver son enfance.

Le Théâtre de la Manicle renoue avec le spectacle pour jeune public qu’il avait un peu abandonné depuis 1998. « Le petit soupir », dont la première a été donnée à la SAM du Mont Gaillard, est un conte doux-amer sur les souvenirs d’enfance qui se cachent au fond des malles et au cœur des chansons. Rendez-vous « Rue de la plage », La mer n’est pas loin, elle se devine juste derrière les maisons à colombages et aux volets de couleurs. Bleus, verts, jaunes, Les deux locataires se croisent. L’une habite là depuis toujours, n’a jamais bougé. L’autre revient après une longue absence, trente ans exactement.

Quelques rimes, quelques pas de danse, un petit-déjeuner improvisé, La rencontre naît pendant une journée de printemps, autour d’un vélo au panier d’osier et d’une cloche marine en cuivre brillant. Les retrouvailles se scellent au fond d’une malle à trésors et devant un film de vacances.

Mais surtout, Dolly et Lila, amies d’enfance qui s’ignorent encore, se rejoignent à travers le chant et la figure omniprésente de « Monsieur Marcel », le vieil homme au canotier qui veillait sur leurs jeux au bord de l’eau. Le Théâtre de la Manicle aime mêler les disciplines dans ses spectacles : « Le Petit soupir » offre une belle part à la comédie musicale et à l’opérette. Mozart, Offenbach et les standards du jazz (« Somewhere in the rainbow », « Hello Dolly »…) s’invitent allégrement sur scène. Les chansons, plus que les mots, trahissent les sentiments des protagonistes et impulsent l’action. La scène de projection du film est particulièrement touchante, parce que, tournée en noir et blanc, elle rappelle à chacun des châteaux de sables, construits les pieds dans l’eau.

 

L'Éveil Lisieux Côte
Le mercredi 26 décembre 2001.
LES ÉCOLIERS AU SPECTACLE
La première du « Petit soupir »

C’est un magnifique spectacle qui attendait les enfants des écoles de Boulleville et de Saint Maclou mardi dernier. Et qui plus est une création ! Présenté par le Théâtre de la Manicle, du Havre, « Le petit soupir » était en effet pour la première fois au public et l’auteur et metteur en scène, Georges Vérin a choisi l’école de Saint Maclou « pour voir l’effet produit sur les enfants. » Une chose est sûre ces derniers n’ont pas été déçus !

« Le petit soupir » est une maison aux volets verts au bord de la mer. Dolly et Lila incarnées par deux chanteuses de culture opéra et jazz, Pat Uttley et Tania Zolty, chantent leurs souvenirs d’enfance. L’époque où elles ont connu Monsieur Marcel. chanteur d’opérette d’un autre temps resté gravé dans leur mémoire. Elles retrouvent leurs émotions, d’autrefois et des morceaux de vie, tel un film en 16 mn qui leur rappelle le moment où elles interprétaient « Carmen » sur une plage, Bizet, mais aussi Rossini, Mozart, Offenbach et plusieurs, airs de jazz, avec un accompagnement musical cohérent pour unifier le propos musical.

Ce théâtre musical, offert par la coopérative scolaire, a réellement charmé les élèves qui ont posé beaucoup de questions aux deux chanteuses comédiennes après moult applaudissements. « Il se produira dans la région et ailleurs pendant plusieurs années » explique Georges Vérin. « Nous l’avons préparé en français et en anglais ». À en juger par l’enthousiasme des enfants, il est promis à un joli succès.

 

Laisser un commentaire